samedi 12 mars 2011

Le 12 mars 1907, le cuirassé Iéna explosait à Toulon

Le cuirassé Iéna

12 mars 1907, l'explosion à bord de l'Iéna

Après l'explosion, les personnalités viennent constater l'étendue des dégâts à bord de l'Iéna

1909 l'épave de l'Iéna utilisée comme but de tir par la marine (Photos collection Alain V)


Iéna était un cuirassé d'escadre pré-Dreadnought de 12 750 tonnes, mis en chantier le 3 avril 1897 à Brest, lancé en septembre1898, il entre en service le 14 avril 1902, c'est une modification du type Charlemagne.

Ses dimensions:
L. 122,15 m; l. 20,80 m; tirant d'eau 7,95 m
ses machines de 16 500 cv, ses 20 chaudières Belleville timbrées à 18 kg, et ses 3 hélices lui permettent une vitesse de 18 noeuds
protection:une ceinture cuirassée de 320mm au plus fort à 230mm
un pont blindé de 80mm; protection des tourelles 318 mm.
Armement:
4 canons de 305 mm en 2 tourelles doubles
8 canons de 164,7mm en réduit
8 canons de 100mm avec masques
16 x 47 mm
4 x 37 mm
4 tubes lance torpilles

Il n'a pas de sister-ship. Dès son entrée en service, il est affecté à l'escadre de Méditerranée. En 1906, il est envoyé à Naples pour porter secours aux victimes de l'éruption du Vésuve.
Le 12 mars 1907, l'Iéna se trouve à Toulon en carénage, dans un bassin de la darse de Missiessy pour une visite de routine de la coque; les travaux sont presque terminés, les hommes d'équipage regagnent leur poste, les ouvriers ne sont pas encore revenus à bord après la pause de midi, lorsque une explosion se produit vers 13h 30. Une grande flamme jaillit de la cheminée et du monte charge de la soute tribord des 100mm, et gagne la soute à munitions des 305 mm arrières. L'incendie gagne ensuite les autres soutes, et les torpilles; les explosions se succèdent.
Les toitures des ateliers sont soufflées. Des éclats sont projetés à des centaines de mètres, blessant des passants. Les dégâts sont considérables. Des débris humains sont dispersés dans un rayon de 200 mètres.
Sur un équipage de 630 hommes, 118 sont morts, et 33 sont blessés.
Le ministre de la Marine, Gaston Thomson est à Toulon dés le lendemain, les messages de sympathie affluent du monde entier. Le roi d'Angleterre, et l'Infant d'Espagne se rendent sur les lieux.
Les obsèques nationales eurent lieu le 23 mars 1907 sur la place d'armes à Toulon, en présence du président de la République, Armand Fallières.

Un enquête parlementaire sur l'origine de la catastrophe fut immédiatement ouverte. La commission scientifique mis en cause la poudre B qui était utilisée par la marine parce qu'elle ne produisait pas de fumée gênant la cadence et la conduite du tir; mais qui en vieillissant devenait instable et s'auto-enflammait; en 1911 dans l'explosion du cuirassé Liberté, c'est encore cette poudre qui sera mise en cause. D'autre part le navire étant en cale sèche, le noyage des soutes n'a pu être effectué; suite à cette catastrophe, il a été prescrit de débarquer les munitions d'un bâtiment entrant au bassin.
Le bassin ou se trouvait l'Iéna a été noyé par un tir effectué par le cuirassé Patrie pour détruire le bateau-porte.
Les explosions, et l'incendie ont rendu le navire irrécupérable, il est condamné le 3 juillet 1907.
En 1909, l'épave du Iéna servit de cible de tir pour la marine à Porquerolles, en baie d'Alycastre, elle fut utilisée pour la mise au point d'obus perforants, devant exploser après avoir traversé le blindage de la cible. Ce qui restait de l'Iéna fut par la suite vendu en 1912 à la démolition.

Alain

Aucun commentaire: